Petit temps d’écriture #1 – La préparation du roman

Voilà le premier article de Petit temps d’écriture !

Je vais vous présenter les différents éléments sur lesquels je me suis posée des questions avant de commencer mon roman.

J’espère que vous allez aimez !

Trouver une idée

Quelles sont mes intentions ?

1. Pour quelles raisons est-ce que je veux écrire un roman ? Que va-t-il m’apporter ?

2. Quel sera le message de mon roman ?

3. Quel est le genre de mon roman que je veux écrire ?

4. Quel public pour mon histoire ?

5. Quels éléments aimerais-je retrouver dans mon histoire ?

  • Qu’est-ce que j’aime ? ce que je trouve passionnant ou divertissant ?
  • Quels types de personnages est-ce que j’aime dans les histoires ?
  • Quels types de rebondissements est-ce que j’aime ?
  • Quels bonnes répliques ai-je en tête ?
  • Dans quels types de lieux j’aime que des histoires se passent ?

Ces différents éléments listés pourront aider pour l’écriture de l’histoire.

Quelle sera l’idée de départ ?

1. Rédiger une liste de possibilités avec des questions « Et si… ? »

2. Essayer de résumer l’histoire en une seule phrase.

3. Quels vont être les défis à relever pour l’écriture de cette histoire ?

A partir du résumé de l’histoire, on peut déjà anticiper les difficultés que l’on peut rencontrer dans le futur par rapport à ses propres capacités et sa personnalité. Pour ma part, pour mon roman fantasy jeunesse, un des défis sera entre autres : Comment ne pas créer une histoire trop compliquée alors qu’il y a beaucoup de personnages qui vont chacun suivre leur propre intrigue pour que ces intrigues puissent se rejoindre ensuite ?

Mon histoire peut être complexe mais la ligne directrice doit être facile à comprendre sinon les lecteurs vont se perdre dans la lecture. Je le sais parce que j’ai tendance à laisser mon histoire partir de tous les côtés et accumuler des idées et encore des idées. Écrire en fonction du fil rouge de l’histoire restera un de mes grands défis.

Conseil : Il serait préférable d’anticiper le maximum de défis et de problèmes de l’histoire et de faire une liste. Cela aidera pour déjà avoir une vision d’ensemble de l’histoire.

4. Quels vont être les problèmes rencontrés lors de l’écriture de cette histoire ?

On peut également déjà anticiper les problèmes à partir du résumé. Je sais que mon histoire va avoir une multitude de personnages, de pouvoirs et peut-être d’objets et de lieux, donc je peux déjà anticiper un des problèmes que je pourrais rencontrer : Comment gérer le grand nombre de personnages pour qu’il n’y ait pas confusion entre eux ?

Conseil : Il peut être pertinent de présenter les défis et les problèmes sous forme de questions du genre « Comment… ? »

En les anticipant, je pourrais déjà essayer d’y réfléchir sans pour autant tout de suite trouver une solution mais j’aurai ainsi des pistes.

Quel sera le concept de mon histoire ?

Beaucoup d’histoire d’un même genre peuvent se ressembler mais c’est le concept qui rend l’histoire originale. C’est à partir de lui que l’on va construire l’histoire.

Il faut partir de la phrase résumée de l’histoire et trouver une manière particulière de la raconter.

On peut penser au public de l’histoire pour trouver un concept.

Quelle va être mon intrigue ?

Maintenant que j’ai une petite idée de ce que va être mon histoire, je vais pouvoir construire mon intrigue.

Dans le livre Story Structure Architect, de Victoria Lynn Schmidt, avant de construire une intrigue, il faut penser à plusieurs éléments.

Quelle ligne narrative pour mon histoire ?

1. Le personnage principal réussit.

Donna Lee de L’Institut d’écriture de scénario a déterminé 4 moyens avec lesquels le personnage principal atteint son but :

  • Grâce au courage
  • Grâce à son ingéniosité
  • Grâce à une capacité spéciale
  • Grâce à une arme spéciale

Mais il peut également y avoir :

  • Le sacrifice du personnage principal
  • L’aide des amis.

2. Le personnage principal échoue.

Voilà les deux manières par lesquelles le personnage principal est vaincu :

  • À cause des circonstances
  • A cause de sa faiblesse ou de son obsession
  • À cause de ses choix

3. Le personnage principal abandonne son but.

4. Le but du personnage principal n’est pas défini.

5. Le lecteur crée le but de l’histoire.

Selon Robert McKee, dans Story, il y aurait une autre ligne narrative : celle où il y a une ironie. Le personnage pense réussir mais en réalité, la victoire n’est pas comme il le souhaiterait ou alors l’effet inverse.

Quelle est le conflit ?

Pour Victoria Lynn Schmidt, il y a 6 types de conflits :

  • Le conflit relationnel, impliquant Homme contre Homme
  • Le conflit situationnel, impliquant Homme contre Nature/Environnement
  • Le conflit interne, Homme contre lui-même
  • Le conflit surnaturel, Homme contre technologie/fantômes…
  • Le conflit cosmique, Homme contre sa destinée/Dieu…
  • Le conflit social, Homme contre un groupe/la société

Une histoire peut avoir plusieurs sources de conflit mais elles ne seront pas au même niveau d’importance pour l’histoire.

Questions à se poser pour choisir les sources de conflits

  • Quelle source de conflit ai-je envie de mettre en évidence dans mon histoire ?
  • Est-ce que j’ai envie de changer ma ligne narrative pour que cela convienne au type de conflit choisi ?
  • Est-ce que j’ai assez de conflit pour tenir tout au long de l’histoire ?
  • Combien de personnages vont avoir un conflit dans l’histoire ? Ont-ils leur propre intrigue secondaire ?
  • Comment vais-je montrer le besoin du personnage de surmonter ce conflit ?
  • Quelle va être la principale méthode pour surmonter ce conflit ? Est-ce des pouvoirs spéciaux ? des contacts ? des ressources ? des amis ?
  • Une romance pourrait-elle être source de conflit pour le personnage principal dans une intrigue secondaire ? Peuvent-ils être en désaccord sur quelque chose ?

Quel est le genre de l’histoire ?

Questions à se poser pour choisir le genre :

  • Quels genres est-ce que j’aime lire ?
  • Vais-je essayer des genres différents lorsque je me suis familiarisée avec un ?
  • Est-ce qu’il y aurait des genres que je n’aime pas ? Pourquoi ?
  • Est-ce que je vais combiner les genres ?

Quelle va être la structure de l’intrigue ?

L’auteure propose plusieurs structure mais il y a la structure traditionnelle qu’il faut bien savoir avant d’essayer des choses.

La structure en 3 actes

Les éléments traditionnels de l’acte I :

  • Le décor
  • Le ton ou l’humeur
  • L’incident déclencheur
  • Problème et/ou But
  • Antagoniste
  • Personnage principal
  • Tournant

Les éléments traditionnels de l’acte II :

  • Intensification du problème
  • Triomphe temporaire
  • Renversement de situation
  • Les moments sombres ou apparente défaite
  • Tournant

Les éléments traditionnels de l’acte III :

  • L’obstacle final
  • Le climax : le combat final
  • La Résolution

Victoria Lynn Schmidt présente d’autres types de structures :

  • Montagnes russes

Le lecteur se retrouve toujours en tension et suspense. Il n’y a qu’un seul climax à la fin de l’histoire mais plusieurs tout au long de l’histoire, chacun construit à partir du précédent.

  • Replay

Dans cette structure, il y a plusieurs versions d’un même évènement dans une histoire.

  • Destinée

Le climax est placé au début de l’histoire puis il y a ensuite un flashback pour à la fin se retrouver au climax présenté au début de l’histoire.

  • Parallèle

Plusieurs histoires se déroulant au même moment de l’histoire. Il s’agit d’une histoire à intrigues multiples.

  • Structure épisodique

Cette structure est faite à partir d’une série de chapitres ou d’histoires liés par le même personnage, place ou thème mais sont indépendants aux autres par leur intrigue.

  • Mélodrame

Il y a deux types de mélodrame, mélodrame où la femme est le personnage principal et celui où l’homme l’est.

Le mélodrame où la femme est le personnage principal est centré sur la tragédie et implique souvent les relations familiales. Il finit souvent par une fin ouverte et exploite au maximum les émotions et sentiments puisqu’il se concentre principalement sur une victime.

Dans l’autre cas, c’est un personnage masculin qui est amené dans l’espace domestique féminin où il doit apprendre les valeurs de cette vie. Dans ce type de mélodrame, il y a une fin.

  • Romance

Il s’agit de l’histoire d’un personnage principal qui tombe amoureux.

  • Le Voyage

Dans cette structure, le personnage principal part pour un voyage et en sort grandit.

  • Metafiction

L’auteur ramène toujours consciemment l’attention sur lui-même. L’histoire est entre la fiction et la réalité où l’auteur se pose des questions sur lui-même et fait de l’auto-réflexion.

  • Tranche de vie

Il s’agit d’un petit moment de la vie réelle.

La structure en 7 étapes-clés

Cette structure est détaillée dans le livre de John Truby. Celui-ci n’aime pas trop la structure en 3 actes et pense qu’une histoire peut être racontée de la manière que l’on en décide à moins de réunir ces 7 étapes clés.

Pour lui, le travail est le suivant :

  • Quels sont les évènements de mon histoire ?
  • Quel est l’ordre des ces évènements ?

Ensuite, il faut étudier les évènements pour identifier les sept étapes structurelles :

  • Quelle est la révélation psychologique et morale du protagoniste ?
  • Quels sont ses faiblesses et besoins psychologiques et moraux ?
  • Quel est le problème rencontré par le protagoniste au début de l’histoire ?
  • Quel est son désir ?
  • Quels sont ses adversaires ?
  • Quel est son plan ?
  • Quelle est leur confrontation ?

Cette manière de procédé est intéressante. Je l’avais essayée et je l’avais beaucoup aimée mais je préfère l’utiliser comme un plus pour la structure en 3 actes plutôt que seule.

Quelles sont les thèmes de mon histoire ?

Il s’agit de ce que je veux raconter. Une histoire peut avoir un ou plusieurs thèmes.

Quels sont les personnages de mon histoire ?

Maintenant que je connais mieux mon intrigue, je peux me poser des questions sur les personnages :

  • Quel est leur nombre ?
  • Quelle est la relation entre eux ?
  • Qu’est-ce que je sais déjà d’eux ?

Quel est le décor de l’histoire ?

Lé décor est important, il peut être travaillé au tout début, avant l’intrigue et les personnages.

  • A quelle époque se situe l’histoire ?
  • Où se situe l’histoire ?
  • Que sais-je déjà sur l’environnement de l’histoire ?

Quelle sera la réception du public ?

Maintenant que l’on a une meilleure idée de l’histoire, on peut s’interroger sur la réception du public.

Comment est-ce que le public verrait mon histoire ? Que pourrait-il penser ?

Toutes ces questions sont importantes car si la réception pourrait être négative, il faudra changer certaines choses de l’histoire ou alors le savoir et l’assumer.

Mes sources

  • Anatomie du scénario, de John Truby.
  • Story, de Robert McKee.
  • Story Structure architect, de Victoria Lynn Schmidt (ENG)
  • Comment commencer à écrire un livre, Wikihow.

Petite note de Petite Pousse Lunaire

Ce premier article est plutôt dense mais chaque élément important de l’histoire sera retravaillé en détail dans le futur. Ici, il est surtout important d’avoir une petite idée de l’histoire que l’on aimerait écrire.

Cet article m’a mis beaucoup de temps, j’ai lu des livres et des articles. Pourtant, je suis contente car cela m’aide à organiser mieux l’écriture de mon histoire.

✧٩(•́⌄•́๑)و ✧

Que pensez-vous de cette préparation ? Aurez-vous des choses à ajouter ou alors des éléments que vous trouvez surprenants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *